5 ans de Votre Assistante…découvrez comment j’ai trouvé ma voie

5 ans de Votre Assistante…découvrez comment j’ai trouvé ma voie

Cet article est écrit dans le cadre de l’événement interblogueur organisé par Marguin Design, sur le thème « Entrepreneur passionné, comment j’ai trouvé ma voie ». À l’issue de cet événement sortira le 1er numéro d’un webzine gratuit qui rassemblera tous les articles ayant participé.
Aujourd’hui, le blog Votre Assistante fête ses 5 ans et, à cette occasion, je vais vous décrire le chemin qui m’a menée jusqu’ici.

 

Mes études

Études de Lydia Provin

Après un baccalauréat STT Compta-Gestion (qui, dès l’année suivante, passait pour un « vieux bac » puisqu’il a changé de nom pour devenir le bac STG), j’ai suivi un BTS Assistant de Gestion PME-PMI. Tout ça un peu par hasard, car, en fin de seconde, je ne savais pas trop quelle voie choisir et le BTS Assistant de Gestion était, selon ce que je comprenais des dires du conseiller d’orientation du CIO (Centre d’Information et d’Orientation), la seule voie possible avec le DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) lorsque l’on ne souhaite pas devenir comptable. Morale de l’histoire : si vous êtes à cette période de votre vie, faites-vous bien expliquer toutes les voies possibles pour tous les métiers qui vous intéressent, ça vous évitera qu’on vous mette sur une voie « juste » parce que c’est le chemin basique par rapport au parcours déjà effectué…

 

Le début de ma vie active

Vie active de Lydia Provin

À la fin de ma première année de BTS, j’ai effectué un stage d’un mois dans une entreprise de transport routier où j’ai découvert le monde professionnel, suivi d’un mois en CDD pour les vacances. J’ai ensuite effectué ma deuxième année en alternance (2 jours à l’école et 3 jours en entreprise). Je n’ai pas réussi à avoir mon BTS du premier coup, alors je l’ai repassé en candidat libre l’année suivante et ayant décidé de ne pas renouveler mon CDD après les 6 mois suivant mon premier passage du diplôme, cela me laissait 6 mois pour réviser ainsi qu’obtenir mon permis de conduire (qui, lui, a été obtenu du premier coup pour le code et la conduite).

Après obtention de mon diplôme, j’ai cherché du travail et entre mes entretiens non réussis et le poste que j’avais eu pendant 3 semaines qui ne m’avait vraiment pas passionnée, cela ne me motivait pas à poursuivre dans cette voie d’assistante commerciale.

Un jour, je suis tombée sur un article sur internet qui parlait du télésecrétariat et du portage salarial. J’ai donc démarré, en 2009, à 22 ans, en tant qu’indépendante en portage salarial, puis, l’année suivant, en tant qu’auto-entrepreneur, en aidant les entreprises dans leurs tâches administratives. Mais n’étant pas du tout « commerciale », j’avais du mal à me faire connaître et à avoir assez de clients pour en vivre. J’ai donc fait cette activité pendant environ 3 ans avant qu’un évènement malheureux arrive dans ma vie. Au bout d’un peu plus de 6 mois, je me suis intéressée à l’univers du blogging et j’ai tenté de changer complètement d’activité sans vraiment savoir où j’allais…

 

La naissance du blog Votre Assistante

Logo Votre Assistante

Fin 2012, je décide de lancer le blog dédié aux logiciels que j’aime utiliser et qui sera, dans un premier temps, en sous-domaine de mon site de télésecrétariat (d’où son premier nom : Votre Assistante – Le Blog). Le blog voit officiellement le jour le 29 janvier 2013 avec son premier article et démarre plutôt bien. En octobre de la même année, je publie un article chez Excel-Plus sur la création d’un formulaire Excel. Ce tutoriel a bien plu, car il a généré de nombreux commentaires et génère toujours de nombreuses vues (toujours la plus consultée de mes vidéos sur YouTube). À cette époque, je n’y connaissais rien du tout en VBA (langage de programmation de Microsoft) et rien en programmation de manière générale. J’ai écrit cet article en consultant de nombreux articles pour essayer de créer un formulaire qui fonctionne.

Dans les mois qui ont suivi, j’avais du mal à répondre aux commentaires (Thierry m’a bien aidée), mais, de fil en aiguille, j’ai fini par m’y intéresser et par le comprendre (on arrive à progresser dans un domaine que s’il nous intéresse vraiment). Depuis, j’ai changé officiellement d’activité et travaille donc dans la programmation informatique :

  1. En créant, pour divers clients, des formulaires Excel ou des bases de données Access principalement ;
  2. En réalisant des tutoriels ou formations plus complètes sur les logiciels dont je traite sur le site.

Mon conseil pour ceux qui s’intéressent à la programmation, mais n’y comprennent pas grand-chose, car ils n’ont fait aucune étude en ce sens : formez-vous (gratuitement ou non) sur le web, voire en présentiel, et…persévérez si c’est vraiment ce que vous avez envie de faire !

Maintenant que j’ai le virus du code, je pense m’intéresser à d’autres langages de programmation par la suite.

 

Ah oui ! Et deux petites anecdotes 🙂

La première :

Pendant mes années lycée, période à laquelle on se demande ce que l’on souhaite faire comme métier, j’avais consulté un livre qui décrit les métiers (leurs missions, les compétences demandées, le salaire moyen, etc.) et celui sur lequel je m’étais arrêtée était…analyste-programmeur ! Les missions me semblaient intéressantes et le salaire moyen était très bien (et oui, quand on ne sait pas trop quoi faire dans sa vie, autant choisir un métier qui ne va pas à l’encontre de ses convictions, mais aussi bien payé pour ne pas avoir à se soucier de l’argent plus tard 😉 ). J’ai laissé tomber cette idée, car je pensais que les études étaient compliquées pour y arriver et, au niveau de l’orientation, je n’ai pas été trop aidée (cf. la partie sur Mes études).

Au final, ce métier est exactement ce que je fais aujourd’hui ! Même si mon chiffre d’affaires est encore loin du salaire moyen d’un analyste, au moins, je fais quelque chose qui me passionne : toujours chercher des solutions pour automatiser telle ou telle action, développer un esprit logique, partager mon savoir et en apprendre en retour, car je ne connais pas les réponses à toutes les questions donc je cherche sur internet, etc.

Et comme disait Confucius : Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

La seconde :

Pour ma deuxième année de BTS, je devais présenter des actions réalisées en entreprise et, pour l’une d’entre elles, j’avais eu l’idée de faire un mode opératoire sur…Word ! En effet, plusieurs personnes avec qui je travaillais à l’époque avaient des difficultés à trouver telle ou telle manipulation donc le but était de faire un mode opératoire pour les aider. Finalement, j’ai abandonné cette idée, car, étant trop perfectionniste (oui, oui, c’était déjà le cas il y a 10 ans !), le mode opératoire était loin d’être fini et je devais présenter ces actions pour mes épreuves de BTS. Mais j’adorais cette idée de montrer aux gens comment utiliser au mieux un logiciel, surtout lorsqu’ils l’utilisent quasiment au quotidien. Lors de mon déménagement, j’ai retrouvé quelques brouillons et, en somme, cela ressemble beaucoup aux tutoriels que je publie sur le blog (en version PDF).

J’espère que vous aurez aimé cet article et qu’il vous aura permis de me connaître un peu mieux. Pour ma part, je continuerais d’alimenter le site de tutoriels et de permettre à toujours plus de personnes de mieux utiliser leurs logiciels au quotidien ou d’améliorer leur gestion avec des applications sur-mesure 😉

Newsletter

46 réactions au sujet de « 5 ans de Votre Assistante…découvrez comment j’ai trouvé ma voie »

  1. Je suis impressionné, vraiment, c’est un parcours de combattant, chère amie.
    Continue sur cette voie et tu seras récompensée.
    Encore merci pour tout ce que tu fais pour les autres.

  2. Bonjour Lydia,

    J’espère que tout va comme il se doit et que nous aurons encore longtemps de bons tutos de ta part à découvrir.
    Merci pour ce que tu fais pour tous avec tant de gentillesse.

  3. Bonjour Lydia,
    Article très intéressant, un parcours pas facile à réaliser. Je vous souhaite bonne continuation. Bon courage, merci pour tout ce que tu partages.

  4. Bonjour Lydia, je reste admiratrice de ton travail que je suis depuis longtemps et qui m’a beaucoup aidée.
    Longue continuation à toi et à ton site !

  5. Bonjour Lydia, je suis admirateur de ton travail qui m’apporte d’ailleurs beaucoup d’idées et qui m’aide énormément.
    Bonne continuation à toi et à ton site !

    Encore Merci Lydia.

  6. Bonjour Lydia, sincèrement, je suis émue par ton parcours et franchement je te souhaite tout le courage du monde et merci pour ce que tu nous fais à tous.

  7. Bravo et merci pour ce que vous faites. Votre parcours permet de mieux vous connaître. Vos tutos sont toujours très clairs, c’est un vrai plaisir pour moi afin de progresser. Bonne continuation. Cordialement.

  8. Merci beaucoup Lydia de nous avoir offert ce présent oh combien extraordinaire. Votre parcours nous enseigne des choses qu’on ne trouve pas dans les livres. Vous êtes une vraie battante. Chapeau bas…!

  9. Bonjour Lydia,
    C’est très encourageant de ta part de partager ainsi avec tout le monde ton histoire, ton parcours. Je fais du design aujourd’hui, mais je n’ai pas appris ça à l’école. Merci pour l’encouragement.

  10. Ia orana Lydia,
    Je te félicite pour ton article, une démarche qui ne doit pas être facile lorsqu’il s’agit de parler de soi avec ses hauts et ses bas.
    On relève chez toi une personne dynamique, volontaire, courageuse et tellement passionnée.
    Je te vois comme un exemple pour nos jeunes générations.
    Ton travail est fabuleux et tellement pédagogique, moi qui ai 70 printemps, tu me donnes encore la soif de toujours apprendre.
    Merci Lydia.

  11. Hello Lydia,

    Merci pour cet article fort passionnant qui permet d’en savoir plus sur toi.

    Être perfectionniste est une qualité, qui se développe peut-être, ce serait cool que tu nous en parles un peu, en tout cas, moi, ça m’intéresserait, car c’est important d’être perfectionniste et d’avoir à cœur que le travail soit bien fait dans le métier d’assistante.

    1. Merci Anne-Sophie 🙂
      Un exemple de perfectionniste qui peut se retrouver dans ton métier : vouloir une mise en page nickel pour un tutoriel en PDF (pas de paragraphe dont le titre se balade tout seul sur la page précédente, mettre des espaces insécables où c’est nécessaire…). Quand c’est un tuto de 2-3 pages, le balayage du regard va vite, mais quand c’est une formation de plusieurs dizaines de pages, ça prend vite du temps et lorsque je tombe sur certains documents d’autres blogueurs, je vois qu’ils ne se prennent pas autant la tête 😉

  12. Bonjour Lydia, un grand merci pour tous les tutos, surtout pour un débutant comme moi, c’est que du bonheur.
    Mon problème, en travaillant sur Mac, il me manque des correspondances comme RowSource, il me faut chercher encore à fin que je puisse terminer mon 1er UserForm.
    Bon courage, cordialement.
    Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code